Follow by Email

lundi 2 septembre 2013

VOTE UMP EN FAVEUR D'UN PROCHE DU 1er FEDERAL PS DE L'YONNE : REACTIONS...

Après une longue période de déstabilisation, de désinformation, aboutissant à la démission de Daniel Paris, voici venu le temps du dénouement,  avec l’élection d’un nouveau maire, Michel Fourré.
Michel Fourré, trop clairement élu grâce aux voix de Claude Vivier et de l’UMP, voilà enfin révélé au grand jour le sens du psychodrame joué au conseil municipal depuis le début du printemps : éliminer de la scène électorale de 2014 une équipe qui, en réalisant ses projets, était en route pour les prochaines élections.
Le vote à bulletin secret a autorisé certains à faire le contraire de ce qu’ils avaient annoncé et à ne pas affronter leurs responsabilités. Mais les comptes sont là. Ainsi est écartée Francine Weecksteen,  qui était à l’évidence une candidate très crédible pour assumer les fonctions de maire jusqu’à la fin de ce mandat et pouvait inquiéter ceux qui regardent déjà vers les prochaines municipales. 
Quant aux accusations encore proférées à ce dernier conseil sur nos projets qui auraient mis en péril le budget de la ville, il est très regrettable qu’un organe de presse ait pris à son compte de telles contre vérités. L’apaisement que prônent les journaux locaux devrait s’appliquer à eux-mêmes en gardant le sens de la mesure et en évitant le parti pris.
Ce sont cinq ans de travail dans tous les domaines pour améliorer cette ville qui ont été brutalement interrompus avec, ironie de l’histoire, une recherche immédiate, toute honte bue, du nouvel exécutif Fourré pour tenter de s’attacher les compétences de l’équipe qu’ils ont voulu démolir.
Nul doute que les Sénonais sauront se souvenir de ce 30 août et de l’attitude scandaleuse de ceux qui un jour prochain brigueront leurs suffrages, sans avoir assumé au grand jour le choix du maire qu’ils ont fait pour la ville.  
Dans toute cette affaire, il y aura eu les exécutants, dont certains bien inconscients, et puis ceux qui tirent les ficelles : un théâtre de marionnettes où les auteurs metteurs en scène se moquent totalement de l’intérêt du public.

Dominique Lapôtre, Alexandra Lenain, Marie-Paule Chappuit

Conseillères municipales

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire