Follow by Email

lundi 3 juin 2013

Inauguration de la fête des Champs-Plaisants


Une manifestation pour les habitants par les habitants
 
 
Pour la troisième année consécutive, à l’initiative du conseil de quartiers des Champs d’Aloup - Champs Plaisants, la ville de Sens organise en partenariat avec les associations, les commerçants du quartier et Brennus Habitat, une grande manifestation : « les Champs en fête ».  

Initiée en 2011, cette manifestation a été créée à l’occasion de la signature de l’avenant concernant le programme de réhabilitation urbaine (10 millions d’euros supplémentaires au programme initial).  

Pour rappel, la municipalité soutenue par ses partenaires a souhaité renforcer sa démarche en apportant de nouvelles orientations au programme initial du renouvellement urbain : améliorer la qualité de vie des habitants, rehausser la qualité de l’habitat (isolation, chauffe-eau solaire….) et apporter un nouveau dynamisme aux lieux de forte densité de logements : création de la nouvelle voie sur l’Ilot Boileau, démolition de la tour, création d’un atelier urbain. 

De très nombreux programmes de construction d’immeubles ont vu le jour et apportent un nouveau dynamisme aux quartiers qui ont la chance de les accueillir comme peut l’illustrer le programme immobilier en cours de réalisation, rue du Général de Gaulle. L’objectif étant que tous les quartiers puissent devenir la matrice apaisée d’une ville pour tous. 

Dynamisme du secteur associatif et volonté de montrer notre implication au sein de cet important quartier de la ville sont les raisons qui nous ont conduit à organiser aux côtés des habitants et association de quartier cette 3ème édition des Champs en fête.

Cette nouvelle édition se déroulera principalement  sur la place du marché et à la maison de la parentalité. Nous avons choisi de commencer les festivités à 11h30 par un pot de l’amitié immédiatement suivi par un pique-nique, tiré du panier.

L’après-midi, concerts, spectacles de danses et cours de Zumba se succèderont avec, à 17 heures, le concert de l’artiste urban-electro, Dayron.

Aux côtés des services municipaux, du bailleur social, une dizaine d’associations s’est regroupée et propose une vingtaine d’animations différentes.
 
 
Bonne fête à tous !

dimanche 2 juin 2013

Remise d’un chèque de participation à l’achat des végétaux de l’arboretum et installation des premiers éléments de l’éolienne

Le Lion’s club, un club au service du cadre de vie

Un partenariat original lie le Lion’s club et la Ville de Sens. Il s’appuie sur la volonté commune de contribuer à la préservation et à l’enrichissement de notre patrimoine historique et de la biodiversité. Désormais, de nouvelles essences d’arbres et une splendide éolienne ornent la partie dédiée à l’Amérique de l’arboretum du parc du Moulin à Tan.
Depuis plusieurs années, le Lion’s Club œuvre pour l’amélioration du cadre de vie et la préservation du patrimoine de la Ville. Le 31 mai, l’association a remis un chèque de  1000 €  à la Ville pour participer à l'achat des végétaux de l'arboretum géographique du Moulin à Tan et à l'installation des premiers éléments de la monumentale éolienne Bollée de 1893 au Moulin-à-Tan.
 Le réseau du Lion’s pour remonter l’éolienne
Les sociétaires du club service ont fait appel à leurs forces vives et leurs réseaux afin de trouver la dizaine d’entreprises pour participer à la réfection de l’éolienne.  Un projet auquel ont aussi contribué les élèves du lycée technique  Pierre et Marie Curie. Grâce à ce soutien, la mise en place de la colonne de l’éolienne  dans la partie américaine de l’arboretum a pu être finalisée. Prochainement, une fois complétée, elle constituera un signal fort dans le parc, un point de repère et l’identité de cet espace si prisé des Sénonais.
Il était une fois l’éolienne Bollée
L'éolienne Bollée est une invention Française de la deuxième moitié du 19ème siècle, imaginée à l'époque où les pompes manuelles répondaient péniblement aux besoins de l'agriculture... et où l'on a constaté que les problèmes de santé pouvaient être liés directement à la pollution des ressources en eau. Vers 1914 donc, environ 300 Éoliennes Bollée avaient été installées dans toute la France. Quelques-unes ayant même franchi les frontières. A peu près soixante d'entre elles existent encore aujourd'hui, de l'état de ruine à celui de restauration complète.