Follow by Email

lundi 27 février 2012

SCOT D'ARRONDISSEMENT SÉNONAIS, C'EST CLAIR ET C'EST PARTI

Vendredi, les très nombreux élus du nord de l'Yonne présents salle de l'Europe dans les locaux de la CCI à Sens, ont failli pousser les murs. Il est vrai que le sujet était d'importance avec une invitation conjointe de Dominique Bourreau, Michel Rebecquet, Gilles Pirman, Henri de Raincourt et moi-même : mise en oeuvre d'un schéma de cohérence territoriale ou SCOT dans le sénonais.
L'ensemble des élus présents a plébiscité le prérimètre de l'arrondissement d'abord cohérent vis à vis du sous-préfet qui soutiendra cette lourde mais salutaire démarche collective.
Consensus du périmètre approuvé également par tous les conseillers généraux (nombreux) présents ainsi que par Marie Louise Fort, la députée de la circonscription que nous avions invitée.
Une volonté commune portée par des élus aux mandats aussi divers que leur étiquette politique PG, PRG, UMP PS. Respectable n'est-il pas ?

samedi 25 février 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE

Communiqué



Sens, 24 février 2012


Dans son édition du jour, l’Yonne Républicaine relaie un post publié sur mon blog en début de semaine, à propos des petites manœuvres de Nicolas Soret sur le marché des Champs-Plaisants, le week-end dernier.

Notre quotidien régional donne largement la parole aux avocats de la défense. De leurs interventions, qu’il me soit permis de retenir prioritairement celle de Christophe Ben Ali. Mon adjoint chargé des sports assure « qu’il n’y a pas de risque, cette année, pour le (vote du) budget (de la ville). » Je m’en réjouis !

Depuis le début de mon mandat, j’œuvre pour le bien-être des Sénonais et m’efforce d’améliorer leur quotidien en dépit de la grave crise économique qui frappe notre pays, et dont les dommages collatéraux atteignent aussi les finances locales.

J’entends bien ne pas confondre, ces prochaines semaines, ma casquette de candidat aux élections législatives et celle de maire.

Je maintiens mes accusations contre Nicolas Soret. Jamais je n’aurais osé mettre à jour un procédé aussi déloyal si je n’avais pas disposé, au préalable, de témoignage crédible.

Oui, Nicolas Soret a proposé à des élus du Conseil municipal de Sens de ne pas voter le prochain budget de la ville, dans le but, évident, de me placer en difficulté. Et tant pis si, visiblement, ces manipulations font le jeu de celle qui devrait être notre principale adversaire, la candidate UMP, Marie-Louise Fort.

Oui, Nicolas Soret a agi au nom de son ambition personnelle au détriment de celui des Sénonais dont il prétend vouloir défendre les intérêts lors de la prochaine législature.

Non, je ne veux pas voir les Sénonais pris en otages.

François Hollande, que j'ai soutenu lors de la primaire citoyenne, plaide pour une campagne présidentielle exemplaire. J’espère qu’il en sera de même pour celle des législatives. Je formule le vœu que Nicolas Soret saura prendre pour modèle le leader du Parti socialiste, même s’il l’a rejoint tardivement, une fois la primaire remportée. Mais mieux vaut tard que jamais…

Si cette campagne pour les législatives doit prendre des allures de confrontation, ce doit être celle des projets et des idées. Je n’ai qu’un seul souci : servir les Sénonais, et plus largement, les habitants de la 3e circonscription de l’Yonne, sans perdre de vue mon combat contre la Politique menée par Nicolas Sarkozy et ses relais, qui a fait tant de mal à notre pays.

Je m’y attacherai avec toutes mes forces et mes convictions.


Daniel Paris

jeudi 23 février 2012

MARIE LOUISE FORT ET LA DROITE POPULAIRE MYSTIFIENT LA POLITIQUE DE SARKOZY

Annoncer 20 propositions afin de replacer les victimes au centre des préoccupations de la justice, c'est très bien. L'annoncer en tant que promesse électorale du candidat Sarkozy (UMP)c'est moins bien. Des mesures "phare" qui ont un coût et en totale contradiction avec les politiques de ce gouvernement sur le terrain.
Prenons 2 exemples avec l'abandon de l'aide au victimes dans le nord de l'Yonne me conduisant à municipaliser ce service d'aide aux victimes à court terme. Augmentant d'autant la participation financière de notre collectivité locale face au désengagement de l'état.
C'est aussi une baisse de 18% des effectifs de police au commissariat de Sens ( un tiers d'habitants en Zone Urbaine Sensible ou ZUS ET 70% de logements sociaux ). Baisse constatée entre janvier 2008 et janvier 2011.
La diminution du nombre de victimes passe par une présence de policiers ou de gendarmes sur le terrain. Halte au massacre des services au public avec 13300 fonctionnaires de police ou gendarmes en moins depuis 2007.

lundi 20 février 2012

PROJET DE LOI POUR ACCUEILLIR TOUS LES ENFANTS EN RESTAURATION SCOLAIRE

L'égalité de tous devant les services publics est un droit et la restauration scolaire doit être accessible à tout enfant dont les parents en font la demande selon Jean-Jacques HAZAN président national de la FCPE.
70 villes en France dont Joigny et Chablis dans l'Yonne refusent toujours d'accueillir les enfants de chômeurs.
Jean-Marc AYRAULT président du groupe socialiste et radical de l'assemblée nationale porte un projet de loi qui pourrait conduire lesdites municipalités à dédommager les familles.
Je soutiens sans réserve l'initiative conjointe du maire PS de Nantes et du président de la FCPE.
Avoir de l'ambition pour notre jeunesse est un impératif moral mais aussi politique dans le cadre du changement voulu par les Français et porté par notre candidat commun PS- RG François HOLLANDE.

dimanche 19 février 2012

NICOLAS SORET OU LE BREF DE MARCHÉ

Désormais,il y a mieux que les brèves de comptoir, ce sont les brèves de marché. Nicolas Soret en visite sur le marché des Champs Plaisants, s'est intéressé au budget de la ville de Sens...d'une curieuse façon : "il faudrait", a t il dit devant témoins, "trouver des élus pour ne pas voter le budget", en les citant bien sûr, ce que je ne saurais reproduire aussi.
Il s'agit là d'augmenter le pouvoir de nuisance naturel de l'opposition et des dissidents qu'il compte apparemment dans ses alliés objectifs.
Les champignons poussent sur le fumier pour qu'éclosent de jolies fleurs, mais elles sont tellement éphémères...
Pour ma part, je fais fort heureusement la différence entre la gestion communale et les élections législatives, ne voulant en aucun cas mélanger les problèmes importants de Joigny et le marasme dans lequel Nicolas Sarkozy et sa majorité nous entrainent.

jeudi 16 février 2012

LE DEBAT CONTRADICTOIRE ET L'ENGAGEMENT CITOYEN COMME FACTEURS D'INTEGRATION

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Bonjour-Monsieur-le-maire/Sons/Un-chewing-gum-met-cinq-ans-a-se-degrader-948537/

Ecoutez mon interview par Emmanuel MAUBERT sur EUROPE 1.

Le sport et la culture sont incontestablement des facteurs d'intégration à notre société.
N'oublions pas l'apprentissage du débat contradictoire et de la citoyenneté !

ETE UTILE AUX SENONAIS ET JOVINIENS EN 6 PROPOSITIONS


Les français expriment un besoin de changement et je m'inscris dans ce changement avec notre futur président François Hollande, afin de dépasser la crise actuelle. Dans un contexte que chacun sait difficile, le sénonais fait mieux que résister avec son solde net positif de créations d'entreprises en 2011 et d'emplois. Mais cela reste incertain si je me suis engagé dans l'élection législative, c'est pour disposer d'un outil complémentaire pour poursuivre le travail local, étendre le dynamisme économique et social du sénonais jusqu'au jovinien et accompagner le changement à PARIS.
Notre candidat commun aux socialistes et radicaux, annonce 60 mesures pour le changement en France. Toutes ces propositions construites par nos deux formations reçoivent ma pleine adhésion. Maire de Sens comptable du développement du sénonais et soucieux du développement de notre territoire, je veux porter 6 points utiles aux sénonais et joviniens.
1 Veiller à ce que la commande publique soit bien ouverte au PME et TPE en toute indépendance et transparence. Développer les filières agricole, agro-alimentaire et agro-industrielle en prenant le modèle local de la filière " chamvre ".
2 Développement des nouvelles technologies et de l'économie numérique en organisant avec l'industrie la couverture intégrale de notre bassin de vie en très haut débit d'ici à 10 ans.
3 Pour lutter contre les déserts médicaux, favoriser une meilleure répartition des médecins par la création de pôles de santé de proximité. Délai maximum d'une demi-heure pour accéder aux soins d'urgence. Sécuriser l'accès aux soins en encadrant les dépassements d'honoraires, en favorisant une baisse du prix des médicaments. Coopération hospitalière européenne décentralisée.
4 Relancer une politique des transports pour lutter contre la fracture territoriale qui exclut une partie des habitants de l'accès aux emplois et aux services publics. La priorité sera d'apporter ici, une réponse à la qualité des services des trains du quotidien ainsi qu'à la desserte des territoires enclavés.
5 Faire en sorte que les enfants de moins de trois ans puissent être accueillis en maternelle. Dans l'affectation des nouveaux personnels, priorité aux écoles maternelles et primaires, car c'est là que les premières difficultés se manifestent et que l'échec scolaire se forme, ainsi qu'aux zones en difficulté. Accès aux crêches, garderies, restauration scolaire et périscolaire pour l'épanouissement de tous et une réelle ambition pour nos jeunes.
6 Préserver l'indépendance de la France tout en diversifiant nos sources d'énergie. Réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75 % à 50 % à l'horizon 2025, en garantissant la sûreté maximale des installations et en poursuivant la modernisation de notre industrie nucléaire. Favoriser la montée en puissance des énergies renouvelables en soutenant la création et le développement de filières industrielles dans ce secteur. Respecter nos engagements internationaux pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

lundi 13 février 2012

CONSERVATEURS DEVASTATEURS

Voici un extrait  du Monde.fr du 7/2/2012

"François Fillon a jugé "normal qu'Angela Merkel apporte son soutien à Nicolas Sarkozy", mardi 7 février devant les députés UMP, jugeant qu'"il est naturel qu'[elle] défende ses idées et ses convictions. Nous siégeons ensemble au Parti populaire européen."
Le premier ministre a rappelé que "François Hollande, devant le congrès du SPD [Parti social démocrate allemand] a souhaité ouvertement sa défaite".

Permettez moi de vous dire ce que j'en pense : ce que nous vivons aujourd'hui, ce sont les effets, quasi mécaniques, produits par des conservateurs au pouvoir des deux côtés du Rhin : DEVASTATEURS !!!!
la peur n'évite pas le danger, la conscience davantage

mercredi 8 février 2012

REUNION PUBLIQUE : ENCORE ET ENCORE...

Après la réunion publique de Villecien (canton de Joigny) ce lundi, après le conseil municipal de Sens ce mardi, après le conseil politique de ce mercredi, ce sera ce soir réunion publique à Paron (canton de Sens-Ouest).
Salle polyvalente à 19h30.
Qu'on se le dise !

lundi 6 février 2012

LE PRESIDENT DE GENERATION ECOLOGIE ENTRE AU CONSEIL POLITIQUE DE HOLLANDE

Le président de Génération Ecologie (GE), Yves Pietrasanta, a annoncé vendredi à Montpellier qu'il entrait au conseil politique de campagne de François Hollande, le candidat socialiste à l'élection présidentielle.
M. Pietrasanta, vice-président du conseil régional du Languedoc-Roussillon précise, dans un communiqué, qu'il veut "apporter la contribution de Génération Ecologie sur le plan écologique et scientifique".

Lors de la primaire du Parti socialiste, GE avait soutenu Jean-Michel Baylet, au premier tour, puis M. Hollande, au second.
"Ta présence à nos côtés dans cette équipe que je copréside avec Martine Aubry accroîtra la visibilité du programme de notre candidat tant sur le plan écologique que scientifique", avait écrit M. Baylet, dans une lettre adressée mercredi au patron de GE.

http://www.leparisien.fr/montpellier-34000/le-president-de-generation-ecologie-entre-au-conseil-politique-de-hollande-03-02-2012-1844096.php

Investi et soutenu par Génération Ecologie dans la 3ème circonscription de l'Yonne, je m'engage en faveur de l'écologie et du développement durable comme l'attestent mes réalisations sénonaises.

jeudi 2 février 2012

ENSEMBLE POUR LA MIXITE SOCIALE ET UN LOGEMENT REELLEMENT ACCESSIBLE POUR CHACUN

Réunion électorale législative ce jeudi 2 février à 19h30, en mairie d'ETIGNY dans le canton de Sens-Ouest.
Qu'on se le dise !

mercredi 1 février 2012

LOGEMENT : COMMENT L'ETAT VA PLOMBER LA CONSTRUCTION !

COMMUNIQUE DE PRESSE

LOGEMENT : COMMENT L'ETAT VA PLOMBER LA CONSTRUCTION


Nicolas Sarkozy veut baisser le prix du logement par la hausse légale du cos de 0,3 de l'ensemble des documents d'urbanisme dans les trois ans à venir. Echec annoncé !
Une augmentation annoncée du cos entraînera d'abord un gel des ventes foncières et l'arrêt de nouvelles constructions. L'application effective de cette réforme permettra une augmentation sans précédent du prix de vente du foncier. Sa valeur intrinsèque est justement liée au droit de construction qu'un terrain procure, les "domaines" ne calculent pas autrement les montants d'expropriation. Une augmentation de 0,3 telle qu'annoncée augmentera la valeur du terrain dans les mêmes proportions, c'est-à-dire 30 % et pourra même tripler dans les zones de tension comme l'Ile-de-France ou le problème majeur est celui de la disponibilité du foncier.
Exemple :
j'ai actuellement un terrain de 400 m² à 150 € le m² qui vaut donc 60 000 € avec un cos de 0,4 m'autorisant une construction de 160 m² pour un pavillon de type 5 ou plus.
Après la réforme, mon cos est de 0,7 permettant 280 m² soit deux pavillons de 140 m² conduisant à diviser ce terrain en 2 × 200 m à 195 € du m², soit 39 000 € euros pour chaque parcelle. A priori une baisse de 25 % qui se transforme en réalité, le prix du m² ayant naturellement pris 30 % au passage comme décrit plus haut, par un prix de vente total de la parelle établi à 78 000 € pour le vendeur, contre 60 000 € aujourd'hui. Mesure inflationniste n'est-il pas ?
L'INSEE indique une surface moyenne de 90 m² pour les logements français avec un prix moyen de 1700 € au m², soit un prix moyen du logement à 153 000 €. La hausse de 1,6 % de la TVA augmentera de fait le coût de ce logement moyen pour atteindre 155 000 € soit une hausse de 2000 €. Selon Benoît apparu (moi je veux bien sa place...), 400 000 logements neufs ont été créés en 2011 et sur la même base, l'État encaissera 2000 euros × 400 000 logements c'est-à-dire 800 millions d'euros de taxes en plus sur les nouvelles constructions de 2012. C'est donc cela la relance de Nicolas Sarkozy ?
Que proposer ?
Suppression de la TVA sur les constructions neuves hormis les matériaux. Ceci ramène le coût d'un logement neuf moyen de 90 m² à 136 000 € puisque que les matériaux représentent environ 33,3 % du coût total. Le pouvoir d'achat des Français augmente automatiquement de 12,5 % pour le logement alors que l'État concède un manque à gagner de 7 milliards correspondants aux 25 000 € de TVA moins perçue
Cette baisse du prix du logement de 12,5 % facilitant l'accession à la propriété génère une construction accrue de 100 000 logements. Cet accroissement génère à son tour une rentrée de 800 millions d'euros de TVA sur les matériaux, au profit de l'État.
Cela génère également, mécaniquement, 300 000 emplois de plus en sachant qu'un chômeur coûte 22 000 € en moyenne et annuellement (INSEE).Cela soulagerait les caisses de l'État de 6,6 milliards d'euros, sans compter que ces nouveaux travailleurs vont à leur tour cotiser, consommer et contribuer au développement économique du pays. Le parcours résidentiel devra être revisité avec entre autres outils, les prêts à taux zéro (PTZ).
Par ailleurs, le doublement du livret A voulu par François Hollande devra s'accompagner d'une sanctuarisation au profit exclusif du logement social qui devrait aussi bénéficier d'abondements tirés du fonds d'épargne HLM de la Caisse des Dépôts et Consignations.
L'Etat et ses satellites type Réseau Ferré de France, dans le contexte d'une économie dégradée, devra préciser le mode d'accessibilité de son foncier, sans omettre l'outil du bail amphitéotique au profit des organismes d'habitat social.
Pour paraphraser Nicolas Sarkozy, je proposerai donc plus de travail pour plus de travailleurs dans l'équité républicaine.
Daniel PARIS,
maire de Sens, Yonne,
Secrétaire National du PRG
06 77 75 99 42
daniel.paris.sens@gmail.com

http://daniel-paris.blogspot.com/