Follow by Email

dimanche 6 novembre 2011

L'HOPITAL DE SENS DEVIENT DEFICITAIRE ET VA REDUIRE LA VOILURE DE SES PROJETS

Il fût un temps ou président du Conseil d'Administration de l'Hôpital de Sens, les projets d'établissement et les finances de la structure florissaient ! Il est clair que le remplacement d'un Conseil d'Administration hospitalier présidé par un maire apte à peser sur les décisions ou s'opposer par un appendice consultatif nommé Conseil de Surveillance, sans poids politique, n'a pu qu'accompagner cette dégradation financière et des projets.
La  dégradation financière de l'hôpital de Sens que j'avais alors prévue tout comme le renoncement à créer  un centre sénonais de cancerologie avec radiothérapie, sont aujourd'hui réalité.
Au mois d'octobre 2010, les prévisions budgétaires de la direction de l'hôpital de Sens étaient encore favorables, anticipant un résultat excédentaire de plus de 1.5 millions d'euros, ce qui s'est effectivement produit.
En octobre 2011, les anticipations budgétaires du conseil de surveillance pronostiquent un déficit qui pourrait s'établir à 1 million d'euros.
Cette situation est extrêmement préoccupante et pourrait compromettre non seulement les prévisions d'investissements annoncés mais plus directement le bon fonctionnement de l'établissement, selon la direction.
Certes, des mesures techniques et de gestion vont être prises par cette direction du Centre Hospitalier de Sens à laquelle j'accorde toute ma confiance.

Médecin, maire de Sens et citoyen, je considère néanmoins cette situation comme politiquement et moralement inacceptable.